Mois précédent décembre2020 m 1 09h30 Histoires de fouilles m 2 18h Histoires de fouilles 18h30 La Visite curieuse et secrète j 3 v 4 18h30 La Visite curieuse et secrète s 5 15h La Visite curieuse et secrète 18h30 La Visite curieuse et secrète d 6 l 7 14h Buffles m 8 14h Buffles 19h Buffles m 9 j 10 v 11 19h Yôkai Kemame s 12 19h Yôkai Kemame d 13 l 14 20h30 Antigone ma sœur m 15 14h Antigone ma sœur 20h30 Antigone ma sœur m 16 j 17 v 18 20h30 From IN s 19 d 20 l 21 m 22 m 23 j 24 v 25 s 26 d 27 l 28 m 29 m 30 j 31 Mois suivant
Spectacle précédent spectacle précédent Spectacle suivantspectacle suivant

Théâtre I Côté Cour I Création Là où je croyais être il n’y avait personne

Cie Shindô
De et avec Anaïs Muller, Bertrand Poncet

Dans leurs spectacles un peu perchés, Anaïs Müller et Bertrand Poncet portent sur le monde un regard frais, drôle, et malgré tout sérieusement bouleversant. Cette fois, les voilà partis sur les traces de Marguerite Duras…

Vous avez peut-être découvert Anaïs Müller et Bertrand Poncet l’an dernier à La passerelle dans Un jour j’ai rêvé d’être toi. A travers leurs avatars, Ange et Bert, deux drôles d’oiseaux plutôt lunaires, ces deux-là aiment digresser sans fin, « faire du théâââtre », comme ils disent, à la manière des enfants qui s’imaginent des vies fictives. Les voilà de retour dans un nouveau dialogue à bâtons rompus comme ils en ont le secret.
Cette fois, ils partent sur les traces d’une idole absolue : Marguerite Duras. Pas pour retracer sa vie dans un biopic, mais plutôt pour tenter de retrouver son esprit à travers une balade mélancolique et poétique. Comme dans le roman de Margurerite Duras Lol V. Stein, à l’origine de Là où je croyais être, il n’y avait personne, il y a un bal. Mais aussi tous ces lieux que l’écrivaine a hantés et racontés dans son œuvre. Petit à petit, des fantômes surgissent, les identités se troublent. Anaïs se perd au point que Bertrand se demande si ce n’est pas elle, en réalité, Marguerite. Alors commence une histoire dans l’histoire. Celle d’une sœur amoureuse de son frère, qui lui dévoile son amour jusqu’à sa perte… les histoires s’emboîtent, la mise en abyme devient vertigineuse. Avec ce voyage en « Durassie », Anaïs Müller et Bertrand Poncet chaussent les iconiques lunettes de Marguerite pour tenter de voir le monde à sa façon, de comprendre de l’intérieur son geste créatif. C’est fin, drôle, élégant, bref, délectable.

Avec Anaïs Müller, Bertrand Poncet
Scénographie Charles Chauvet
Lumières Diane Guérin
Créateur son Antoine Muller
Créateur vidéo Romain Pierre

Coproduction : Théâtre La passerelle, scène nationale de Gap et des Alpes du Sud ; Le Théâtre d’Arles ; Le Théâtre du Bois de L’Aune, Aix-en-Provence ; La Comédie de Picardie
Soutien  : La Chartreuse centre national des écritures du spectacle, Villeneuve-Lez-Avignon

Le théâtre La passerelle et le Théâtre d’Arles unissent leurs moyens pour accompagner la résidence de la compagnie Shindô reportée suite à la crise sanitaire-Covid 19

Lun 9 novembre
Mar 10 novembre
19h
Lieu :
Théâtre La passerelle
Durée : 1h15
Tarif Grenat

PRESENTATION DU SPECTACLE

Découvrez aussi....