Mois précédent septembre2020 m 1 m 2 j 3 v 4 s 5 d 6 l 7 m 8 m 9 j 10 v 11 s 12 d 13 l 14 m 15 m 16 j 17 v 18 s 19 d 20 l 21 m 22 m 23 j 24 v 25 s 26 d 27 l 28 m 29 m 30 Mois suivant

D’après Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès
De et avec Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde

Deux circassiens-danseurs s’emparent à leur façon de "Dans la solitude des champs de coton", de Bernard-Marie Koltès. Un impressionnant duo pour corps et voix, dans un dispositif à 360° évoquant une arène.

C’est l’histoire de deux hommes unis par un accord tacite : l’un cherche quelque chose que l’autre peut lui fournir. Ils se font face dans une sorte de ring cerné de gradins irréguliers, s’évaluent, s’empoignent, s’emmêlent, se heurtent, se détachent, en prise directe avec un public qui perçoit leurs moindres mouvements, leur moindre souffle.
Avec ce projet à la lisière du cirque, du théâtre et de la danse, Dimitri Jourde et Jean-Baptiste André ont voulu donner leur propre lecture de Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès. Un texte phare du théâtre contemporain, racontant le rapport de forces entre un dealer et un client, souvent monté pour ses qualités littéraires, notamment par Patrice Chéreau. Danseurs et acrobates, Dimitri Jourde et Jean-Baptiste André ont entrepris la démarche inverse : traduire les mots de Koltès dans le corps, leur discipline première. L’oralité, le verbe, sont venus après. C’est dans cette friction entre une écriture circassienne et un texte théâtral fort que réside toute la tension, toute la beauté de Deal ; l’une éclairant l’autre, les deux semblant gagner en intensité dans la « chambre d’écho » que constitue leur dispositif scénique. Partageant de même qualités physiques mais portés par un rythme intérieur et une morphologie différents, Dimitri Jourde et Jean-Baptiste André donnent finalement à voir une rencontre au sens archétypal du terme : comme un choc, un clash entre deux entités, différentes mais indissolublement liées.

La presse en parle

« L’immense talent de ces deux artistes ne s’annule pas au plateau, au contraire il se démultiplie. Mais pas dans le domaine attendu de la performance, ils culminent ensemble dans ce qui les (...)

« L’immense talent de ces deux artistes ne s’annule pas au plateau, au contraire il se démultiplie. Mais pas dans le domaine attendu de la performance, ils culminent ensemble dans ce qui les distingue : l’abolition des genres et l’imbrication des arts. Le texte de Koltès prend ici une autre dimension mettant l’accent sur la rencontre, plus que sur le deal marchand. Tout est lignes, courbes, trajectoires, empêchements, cassures brusques comme des tableaux pris sur le vif d’une recherche de plateau. Tout est ailleurs dans le rendez-vous fugace entre la beauté et le geste, la poésie et le son, l’immensité et la lumière… Deal est une écoute de soi, de l’autre, du monde… »
Ouvertsauxpublics.fr

« Une œuvre labyrinthique, qui se décompose en un ensemble de tissus hybrides, pour le meilleur de son étoffe finale.
Mention spéciale ici à la création lumière de Jérémie Cusenier… elle floute les repères naturalistes avec une aisance remarquable… La lumière aura d’ailleurs le dernier mot, accouchant d’une image terrifiante lors d’un entre-salut – de celles qui émeuvent la salle tout entière par-delà le spectacle représenté. Décidément, Deal est un spectacle qui se bonifie jusqu’à la dernière seconde.
 »
Blogs.mediapart.fr

Association W
Avec Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde
Création musicale Jefferson Lembeye
Création lumière Jérémie Cusenier
Collaboration à la dramaturgie Fabrice Melquiot Collaboration artistique Mélanie Maussion
Conception et réalisation de la scénographie Vincent Gadras
Construction de la scénographie Les Ateliers du Grand T, scène nationale de Nantes
Costumes Charlotte Gillard
Régie générale Julien Lefeuvre
Chant : Fiore di acqua de Jean-Claude Acquaviva
Régie son Jefferson Lembeye ou Manu Pasdelou Régie lumière Julien Lefeuvre ou Jérémie Cusenier
Stagiaire assistante lumière Johanna Thomas
Conseil diffusion sonore Patrice Guillerme

Production Association W
Coproduction : ministère de la culture ; DRAC de Bretagne ; Direction Générale de la Création Artistique ; Région Bretagne ; Ville de Rennes ; Ville de Saint-Herblain ; Théâtre Onyx, scène conventionnée de Saint-Herblain ; Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en- France ; CCN2, Centre Chorégraphique National de Grenoble ; Théâtre La passerelle, scène nationale de Gap et des Alpes du Sud ; Le Triangle, cité de la danse à Rennes ; Les Tombées de la Nuit, Rennes ; La Comédie de Saint-Etienne, CDN ; Maison de la musique de Nanterre, scène conventionnée ; Agora, Pôle National Cirque Boulazac-Aquitaine
Avec le soutien de la SACD / Processus Cirque
Cette création artistique a bénéficié d’une aide à la production dans le cadre du projet IN SITU ACT, cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union européenne.
Résidences au 783, Nantes dans le cadre du partenariat avec la Compagnie 29x27 – SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS et à la salle Guy Ropartz, Rennes
Remerciements à Arnaud Meunier et l’équipe de la Comédie de Saint-Etienne, à Gaëlle Lecareux et l’équipe du Théâtre ONYX Saint-Herblain, à François Koltès et Florence Doublet, à François Verret – Cie FV et à Myriam Djemour pour la répétition du chant.

Site internet de la compagnie : www.associationw.com

Ven 15 janvier
Sam 16 janvier
19h
Lieu :
Théâtre La passerelle
Durée : 1h05
Tarif Grenat

TEASER DU SPECTACLE

PRESENTATION DU SPECTACLE

Découvrez aussi...