juin2021 m 1 m 2 j 3 v 4 s 5 d 6 l 7 m 8 m 9 j 10 v 11 s 12 d 13 l 14 m 15 m 16 j 17 v 18 s 19 d 20 l 21 m 22 Ouverture des billetteries m 23 Ouverture des billetteries j 24 Ouverture des billetteries v 25 Ouverture des billetteries s 26 Ouverture des billetteries d 27 Ouverture des billetteries l 28 Ouverture des billetteries m 29 Ouverture des billetteries m 30 Ouverture des billetteries Mois suivant
Spectacle précédent spectacle précédent Spectacle suivantspectacle suivant

Ciné-concert performé Buster

D’après le film La Croisière du Navigator
de Donald Crisp & Buster Keaton
De Mathieu Bauer

Pour exprimer toute son admiration à Buster Keaton, Mathieu Bauer taille un écrin sur mesure à son film la Croisière du Navigator. Un ciné-concert-performance où s’entremêlent partitions jouées, parole et acrobatie.

Renouer avec l’esprit magique des premières représentations du cinématographe : c’est un peu ce que propose Mathieu Bauer, musicien, metteur en scène et directeur du Nouveau Théâtre de Montreuil, avec cet hommage à Buster Keaton. Figure emblématique du cinéma muet, célèbre pour son flegme qui lui avait valu le surnom d’ « homme qui ne rit jamais », cascadeur accompli, Keaton reste surtout celui qui a poussé à son paroxysme l’art du burlesque au cinéma. Avec Buster, Mathieu Bauer « met en scène » l’un de ses chefs d’œuvre, La Croisière du Navigator, une drolatique romance entre deux jeunes gens qui se retrouvent seuls au monde sur un bateau à la dérive. Pour l’occasion, il a imaginé un dispositif ambitieux, un écrin mettant en valeur la précision implacable de Buster Keaton dans ses gags, mais aussi sa poésie mélancolique.
Sur scène, un écran géant sur lequel est projeté le film. Au premier plan, dans une fosse, trois musiciens dont Mathieu Bauer lui-même, qui interprètent en direct une B.O composée pour l’occasion. Mais Buster ne se limite pas au ciné concert. Ici, la musique s’arrête parfois pour laisser place aux commentaires en direct d’un expert du cinéma burlesque, tandis qu’un funambule évolue dans les airs, sur un fil amarré à l’écran comme une tyrolienne. Une présence qui rappelle combien Buster était aussi un acrobate, toujours à deux doigts de la chute… Entre musique, cinéma et cirque, un spectacle de haut vol, à la hauteur du performeur et du grand inventeur qu’était Keaton.

Spectacle programmé dans le cadre des Allers-retours avec le théâtre de Chateau-Arnoux. Un bus est mis en place pour faciliter vos déplacements (se renseigner à la billetterie).

La presse en parle

« Buster nous fait cet immense cadeau, recréer, l’espace d’une soirée, cette communauté aujourd’hui disparue, celle du cinématographe, celle-là même qui fut inventée par les frères Lumière et qui consiste (...)

« Buster nous fait cet immense cadeau, recréer, l’espace d’une soirée, cette communauté aujourd’hui disparue, celle du cinématographe, celle-là même qui fut inventée par les frères Lumière et qui consiste à regarder et vivre profondément ensemble l’expérience d’une projection. »
Un fauteuil pour l’orchestre

« Une création hybride et débridée. »
Le Monde

« Inépuisable Buster Keaton. « L’Homme qui ne riait jamais » – sa silhouette précise et maladroite, sa mélancolie sous l’agitation permanente – ne cesse d’inspirer, et notamment Mathieu Bauer, qui lui rend hommage dans un ciné-concert où s’entremêlent partitions jouées, parlées et acrobatiques : un orchestre (saxophone, batterie, chant…) épouse en musique le film culte de 1924 (projeté sur scène) La Croisière du Navigator, s’interrompant par moments pour laisser place à des exégèses, parfaitement dosées, sur la vie, l’œuvre de Buster Keaton, tandis qu’un acrobate avance sur un fil de fer avec le même rebond que celui de Keaton après ses célèbres chutes. Si l’ensemble séduit, c’est d’abord pour le subtil équilibre entre les différentes lignes tissées depuis le film, ne recouvrant jamais son caractère « muet », se proposant plutôt comme d’autres voix/voies pour entrer dans les images. Le clou du spectacle restant les facéties inquiètes, drolatiques, absurdes de Buster Keaton, la simplicité du dispositif scénique, conjuguée au plaisir manifestement pris par les artistes à se laisser inspirer par le film, le tout composant, pour celui-ci, un bel écrin. »
I/O La Gazette des festivals

Ven 10 mars
20h30
Lieu :
Théâtre Durance, Château-Arnoux
Durée : 1h30
Tarif Tarif amande spécial
Teaser de Buster

Découvrez aussi...