juin2021 m 1 m 2 j 3 v 4 s 5 d 6 l 7 m 8 m 9 j 10 v 11 s 12 d 13 l 14 m 15 m 16 j 17 v 18 s 19 d 20 l 21 m 22 Ouverture des billetteries m 23 Ouverture des billetteries j 24 Ouverture des billetteries v 25 Ouverture des billetteries s 26 Ouverture des billetteries d 27 Ouverture des billetteries l 28 Ouverture des billetteries m 29 Ouverture des billetteries m 30 Ouverture des billetteries Mois suivant
Galerie précédente galerie précédente

Exposition photographique Shared Du 12 mai au 21 juil 2023

Photographies Anne Rearick
En partenariat avec l’Agence VU’

Les portraits intemporels de Nelli Palomaki exclusivement en noir et blanc témoignent d’une écriture qui oscille entre tradition et traitement contemporain des problématiques de ce genre. Dans leur élaboration, elle assume tout l’inconfort lié à la prise d’un portrait, donnant ainsi à ses images une identité artistique reconnaissable.

Chez Nelli Palomäki, le portrait sert de support à l’étude de la mémoire, du temps, de la perception de soi-même et des relations familiales. Cette exposition explore les relations qui se jouent entre frères et sœurs.
La représentation de la fratrie est une constante de l’histoire de l’art. Qu’elle soit mythologique, historique ou contemporaine, la fratrie sert de prétexte à l’illustration des rapports de pouvoirs à l’échelle d’une société. Le lien fraternel, parce qu’il soulève tous les paradoxes des relations humaines, couvre aussi un champ immense d’émotions que la sociologie moderne et la psychologie continuent d’étudier. Quel est le rôle des relations de fraternité dans la construction de l’identité individuelle ? Partant de ces observations, Nelli Palomäki s’est quant à elle intéressée à la relation physique et spirituelle qui lie frères et sœurs : « Parmi toutes nos relations, celle-ci pourrait bien être la plus délicate. Sous la cohésion et l’amour, se cachent souvent des émotions plus complexes comme la compétition, l’envie et le souci de l’autre [...] Nos frères et sœurs sont comme des miroirs. À travers eux, nous étudions à la fois nos traits adorés mais aussi nos traits indésirables. En tant que petite sœur et mère de deux jeunes enfants, de nombreux intérêts personnels sont également en jeu. Nous nous efforçons de voir nos relations familiales comme égales mais il y a toujours des disparités. Cette disparité, ainsi que les comparaison frères-sœurs, nous suivent tout au long de notre vie. »
Nelli Palomäki

Formellement, son choix de l’intemporalité se manifeste par une indistinction des lieux, des poses hiératiques et des vêtements soigneusement choisis par la photographe. Il est bien question de mise en scène, mais les enfants jouent ici leur propre rôle dans une gravité que l’on accorde peu souvent à l’enfance. Patiemment, Palomäki attend le malaise, ce moment où se trouve selon elle la vérité de la relation photographiée.

« Ces portraits montrent la proximité physique entre frères et sœurs et soulignent simultanément le malaise d’être si proche. Dans cette série, la proximité physique s’articule autour de gestes simples : tenir, saisir ou se pencher doucement vers l’autre. Ces différentes manières d’accueillir l’autre physiquement sont devenues une partie essentielle de mon travail. Il est captivant de voir la façon dont certains frères et sœurs sont unis, alors que d’autres souffrent d’être si proches. »
Nelli Palomäki

A l’image des sentiments, les photographies de Nelli Palomäki nous plongent dans une réalité ambivalente. Cette main posée sur le visage d’un frère, apparemment tendre, pourrait aussi traduire tout son contraire.

NELLI PALOMÄKI

Née en 1981 à Forssa, Finlande, Nelli Palomäki vit et travaille à Karkkila et Helsinki en Finlande. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles. L’exposition Shared a été présentée au Finnish Institute à Stockholm, à Vichy dans le cadre du Festival de photographie Portrait(s) en 2018, à Berlin, et à Helsinki en 2016. En 2014 et 2013 elle présente les projets Breathing the Same Air au Festival Les Boréales à L’Artothèque de Caen, à Berlin et Copenhague ; et About Ten à Naerbo (Norvège) et Helsinki. Elle participe en 2014 aux expositions collectives Aux frontières de l’intime et Les photographes et leurs enfants au Musée de la photographie de Bièvres ; et Darkness & Light : Contemporary Nordic Photography à la Scandinavia House de New York. Au printemps 2010, Palomäki arrive 2e aux Sony World Photography Awards dans la catégorie portrait et la même année la Hasselbald Foundation lui donne la bourse Victor Fellowship Grant pour ses études à Londres. Elle a été sélectionnée comme pour le projet reGeneration2–Tomorrow’s Photographers Today. A l’été 2012, Palomäki est nominée pour les Discover Award aux Rencontres d’Arles en France.
Ses photographies font parties des Collections du Moderna Museet à Stockholm ; The Hague Museum of Photography, Hasselblad Foundation à Göteborg et Helsinki Art Museum.

Exposition

Du 12 mai
au 21 juillet 2023


Vernissage

Ven. 12 mai à 19h
Galerie du théâtre