jonglage & danse

Smashed
Tarif Grenat
fri 15 jan 2016 / 20h30

Théâtre La passerelle

Gandini Juggling
Conception Sean Gandini et Kati Ylä­Hokkala
 

A voir en famille dès 9 ans

 

So British ! Une centaine de pommes, quelques « cup of tea » et neuf chaises : il n’en faut pas plus à la compagnie anglaise Gandini Juggling pour célébrer, en jonglage et avec humour, la chorégraphe Pina Bausch.
En costume cravate et petite robe noire, l’élégance un brin surannée, ils s’inspirent de quelques-unes des scènes-clés de Kontakthof, le célèbre spectacle de la chorégraphe allemande pour interroger les rapports hommes-femmes dans tous leurs états. Amours perdues, innocence, séduction, et rapports de force..., tout y passe dans cet hommage virtuose et facétieux. Multipliant pas de danse et jeux de regards dans une théâtralité chère à Pina, sept hommes et deux femmes enchaînent les tableaux jonglés en un tourbillon joyeux. Les pommes et la vaisselle volent et tournoient à l’infini avec une précision de haute volée. Les figures se succèdent, d’une telle complexité qu’elles en deviennent hypnotiques.
Et si le début se déroule dans une ambiance très ordonnée, empreinte de flegme britannique, la suite donne tout son sens au titre, smashed (« fracassé » en anglais), lorsque le ballet jonglé se termine dans un immense chaos, dont le burlesque et l’absurdité ne sont pas sans rappeler les Monty Python.
Un spectacle éblouissant et jubilatoire qui a fait le tour du monde. Et s’il fallait encore un argument pour vous convaincre, la tea party finale, improbable et cathartique, est réellement mémorable !

> Et aussi...
Projection du documentaire Les Rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch
Mercredi 13 janvier au Cinéma Le Club, Gap
En savoir plus

--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« Une heure de ravissement, de rire et de «wow» »

Métro

« Bien malin celui qui peut résister au plaisir insufflé par Smashed ! »
Huffington Post

« Plus qu’un spectacle de jonglerie, cette prestation pétrie d’humour pince-sans-rire, emprunte au théâtre et à la danse, carbure à l’autodérision. Pommes à la main, sept hommes et deux femmes bon chic bon genre entrent en scène, jonglent à l’unisson. Le fuit défendu est prétexte à toutes les allégories. Objet de convoitise, de flirt, symbole érotique : la pomme en perpétuel mouvement évoque toutes les variation de la relation homme/femme. »
Le Devoir (Montreal)

« Dirigé par Sean Gandini et Kati Yla-Hokkala, les Gandini Juggling parviennent durant plus d’une heure à nous garder en haleine. On est hypnotisé par leur synchronisme, diverti par leur humour irrévérencieux. »
Tva Nouvelles

« L’énergie déferlante qui envahit le plateau emporte le spectateur subjugué. »
France Culture

 

--------------------------------------
TEASER DU SPECTACLE


Avec 9 jongleurs interprètes
Directeur Sean Gandini - Dramaturge John Paul Zaccarini - Lumières Mark Jonathan

Soutiens : Watch This Space Festival ; National Théâtre, London ; EPCC Centre des arts du cirque de Basse-Normandie ; Art Council England
 


Dossier de presse du spectacle à télécharger ici

Dossier de presse complet de la saison 2015-16
à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
crédit photo Christophe Chaumanet