théâtre | Jeune public

J'ai trop peur
Tarif Amande
fri 13, sat 14 nov 2015 / 19h

Théâtre La passerelle

Texte & mise en scène David Lescot

A voir en famille dès 9 ans

« J’ai dix ans et demi, je suis en CM2, après les grandes vacances, c’est la sixième. Et je sais, enfin j’ai entendu, enfin on m’a raconté, enfin j’imagine, enfin je me suis laissé dire, enfin tout le monde sait que… que c’est l’horreur. La sixième. L’horreur absolue. »
Ça y est le compte à rebours est lancé, les jeux sont faits, rien ne va plus ! Moi, garçon au seuil de l’adolescence, passe ses grandes vacances à gamberger. Il perd l’appétit, ne dort plus la nuit, trouve débile le monde entier et en particulier sa petite sœur de 2 ans et demi qui ne fait aucun effort pour se faire comprendre. Le temps passe inexorablement et il lui faut vite trouver une solution pour échapper à l’épreuve qui l’attend. Celle-ci pourrait venir de Francis, grand de 4e qui est dépêché par sa mère pour lui parler du collège et le rassurer. Mais celui-ci prend un malin plaisir à lui faire une description apocalyptique de l’entrée au collège...
Les comédiennes, dans une vraie jubilation de jeu, se partagent le plateau et les personnages. Tous les soirs, elles tirent leur rôle au sort et incarnent à tour de rôle les trois enfants avec chacun leur langage : logorrhée paniquée pour Moi, sabir peu compréhensible pour Ma Petite Sœur et langage « djeuns » composé de sigles et formules indéchiffrables pour Francis.
Le texte de David Lescot est ludique et pétillant, sa mise en scène rythmée et inventive, et le décor est un très ingénieux petit castelet fait de trappes et de cachettes qui se transforme sous nos yeux en plage, chambre ou salle de classe.
Un spectacle tendre et drôle qui parle à chacun, petits et grands, de nos peurs et de nos passages obligés.


--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« Il y a du vécu dans cette histoire qui forcément fait écho à celle à venir ou passée du public, jeune ou moins jeune. Le texte et la mise en scène de David Lescot pétillent d'intelligence et d'humour. »
Télérama Sortir

« Outre le prodigieux exercice de jeu que nous offrent, à cette occasion, trois actrices époustouflantes, ce spectacle témoigne d’un travail de style passionnant. Invention d’une langue à part entière pour la fillette dont le « niveau de langage », comme dit son frère, laisse à désirer. Composition quasi musicale d’une partition pour l’enfant de dix ans dont les notes favorites sont les adverbes courts (« là », « ça ») et dont la nuance préférée est, précisément, l’absence de nuance. « Tout le monde s’amuse bien, tout le monde s’amuse énormément, tout le monde est au paradis. Y’a que moi qui suis en enfer ». Même style de mélodie pour l’ado de 14 ans… avec plusieurs degrés d’exagération en plus, et quelques anglicismes d’avance sur son cadet. Le résultat est à la fois tendre, drôle, et d’une grande virtuosité. »
Le Monde

 


Avec Suzanne Aubert, Elise Marie, Lyn Thibault - Scénographie François Gautier-Lafaye
Lumières Romain Thévenon
Assistante à la mise en scène Véronique Felenbok

Production : Théâtre de la Ville, Compagnie du Kaïros
La compagnie du Kaïros est soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication–DRAC Ile-de-France.
Le texte de la pièce est publié aux Editions Actes Sud-papiers, coll. Heyoka jeunesse
 


Dossier de presse complet de la saison 2015-16
à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
crédit Christophe Raynaud De Lage

Dossier de presse du spectacle à télécharger ici