jazz

Gogo Penguin
Tarif Grenat
mar. 15 mars 2016 / 20h30

Théâtre La passerelle

Chris Illingworth, piano
Nick Blacka, basse
Rob Turner, batterie
 

Amateurs d’aventures musicales hors normes, GoGo Penguin a de quoi vous rendre gagas ! Valeur montante de la scène britannique, ce trio originaire de Manchester a non seulement le vent en poupe, mais aussi l’ambition de ne jamais être tout à fait là où on l’attend.
Répertorié sous le vocable « jazz », cette formation de configuration classique (piano, contrebasse, batterie) puise autant son inspiration du côté des grands maîtres que dans les compositions de Chostakovitch, les expérimentations électroniques d’Aphex Twin ou le trip hop mélancolique de Massive Attack. Vous l’aurez compris, libre et imprévisible, la musique des GoGo Penguin envoie volontiers valser les étiquettes. Un jazz 2.0. aux accents pop et planants ? Une électro instrumentale pétrie d’envolées impressionnistes à la Bill Evans ? Qu’importe la définition, le résultat est là.
Sautant aux oreilles, la cohésion du groupe est telle qu’en concert, ces trois-là ne font plus qu’un, trouvant l’accord parfait entre structures harmoniques et improvisations. Pures, aériennes et entêtantes, les mélodies du piano de Chris Illingworth épousent avec un naturel confondant les rythmes frénétiques du bassiste Nick Blacka et du batteur Rob Tuner. Des croisements audacieux qui génèrent un son inédit. Mousquetaires unis pour la défense d’une musique vivante et authentique, les GoGo Penguin n’officient sur scène qu’en acoustique. La promesse d’un rendez-vous aussi grisant qu’épatant



--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« Inutile de vous fier à leur nom de scène, ce trio de jeunes anglais de Manchester sont loin d’être des pingouins en termes de musicalité et ne s’adressent pas à un public de gogos, et pourtant, le jazz qu’ils distillent reflète bien ce même sentiment de légèreté décomplexée. A découvrir absolument ! »
Nouvelle Vague

« Les trois terribles de Manchester n’officient qu’en acoustique, pour mieux s’ancrer dans ce son intemporel. Une basse puissante et profonde vous scotche au fond du siège, des percussions hallucinogènes vous font basculer sur des rythmes parfois improbables et déstabilisants et enfin, un piano mélodique et aérien vous arrache l’esprit et le disperse façon puzzle dans une fresque cinématographique sombre et surprenante. »
Limonadier.net

« Des aperçus de jazz, techno, hip-hop et dubstep… Mais sous des motifs en boucle et des vibes dance-floor, on décèle un travail fait avec doigté par des improvisateurs ayant des racines plongées dans le jazz. »
The Gardian

« Les GoGo Penguin vont conquérir un public bien au-delà des habitués des boîtes de jazz. »
MOJO


--------------------------------------
VIDEO


Production : Anteprima Productions


Dossier de presse du concert à télécharger ici

Dossier de presse complet de la saison 2015-16
à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
crédit photo Arlen Connely