Musique celtique

Doolin'
Tarif Grenat
wed 3 oct 2018 / 20h30
durée 1h30
Théâtre La passerelle

Wilfried Besse, chant et accordéon - Nicolas Besse, guitare - Niall Murphy ou Sam Proctor, violon - Jacob Fournel, tin & low whistles - Josselin Fournel, bodhran - Sébastien Saunié, basse

COVOITURAGE


Six toulousains fous de musique celtique réveillent l’art de la "jig" irlandaise. Leur groove 100% original ouvrira joyeusement la saison à La passerelle !

Et si le meilleur groupe irlandais actuel était… toulousain ? A ceux qui s’étonnent, Doolin’ répond que Toulouse et l’Irlande ont en commun la bière, l’esprit de convivialité et la passion du rugby ! Amoureux de la verte Erin, les membres de Doolin’ ont réussi le pari fou de mélanger musique celtique traditionnelle avec la musique pop, le folk, le jazz et même le rap. D’ailleurs, sur scène c’est parfois avec un extrait de Sex Machine, qu’ils allument la mèche ! Un mix inattendu et brillantissime qui fait vibrer les salles de concerts du monde entier depuis dix ans.
L’histoire de Doolin’ commence dans un pub du sud-ouest de la France, quand les frères Jacob et Josselin Fournel, joueurs de flûte irlandaise (« thin whistle ») et de bodhrán, un tambour local, rencontrent Nicolas et Wilfried Besse, guitariste et chanteur au profil plus pop-rock. Deux autres musiciens rejoindront le combo, qui emprunte son nom à un petit village de l’ouest irlandais réputé pour sa musique et haut lieu de « craic », cet esprit de fête typiquement gaélique. Instrumentistes virtuoses, les six membres de Doolin’ ont enregistré leur cinquième album à Nashville, berceau du folk et de la country, auprès John Doyle, le fondateur du légendaire groupe irlandais Solas. Ils en sont revenus avec des reprises de Dylan, Sinead O’Connor ou même Brel dans leur sacoche, et une fougue irrésistible. Attention, c’est contagieux !

---------

VIDEO

---------

LA PRESSE EN PARLE

« Le meilleur groupe irlandais est… toulousain. »
AUJOURD’HUI EN FRANCE, LE PARISIEN

« Doolin’, groupe toulousain de musique irlandaise, cultive son tropisme celtique avec un groove terrible et une bonne dose de fantaisie. Sur scène les six musiciens font des clins d’œil iconoclastes, mais pour mieux revenir aux sons et aux mélodies originels de leurs ballades toniques fouettées d’embruns et de leur guinches de country explosifs. Car ces virtuoses ne badinent pas (totalement) avec la tradition. Excellents musiciens respectueux des sons et mélodies originelles, mais capables de faire groover leurs jigs sur des rythmes ultra funky. »
TELERAMA

« Il est difficile, voire impossible, de résister à cette musique souvent bouleversante et d’une énergie très contagieuse. »
LA DEPECHE

 


Le dossier de presse de la saison  à télécharger ici