cirque | Côté cour

Dans les bois & Un
Tarif Grenat
fri 28, sat 29 nov 2014 / 19h
durée 1h
Théâtre La passerelle

Dans les bois
Cie Lonely Circus

Un
De et avec Ezec Le Floc’h

A voir en famille dès 8 ans


« Faire cirque de tout bois », telle pourrait être la devise des artistes réunis à l’occasion de cette soirée.
C’est en évoluant sur des tasseaux de sapin que le fildefériste Sébastien Le Guen campe l’un des plus célèbres héros de Charles Perrault. Un Petit Chaperon rouge en survêtement vermillon, dont le chemin s’avère parsemé de bûches et d’embûches. Et comme dans toute forêt, le loup guette... Ici, il a la langue bien pendue et le verbe philosophe puisqu’il s’agit du slameur Dgiz. Avec les notes de sa contrebasse, rejointes par les nappes sonores du compositeur Jérôme Hoffmann, il influe sur le parcours de l’équilibriste, dans un accord sensible entre geste, son et mots en actions. Le Petit Chaperon rouge saura-il déjouer les pièges et poursuivre sa route ? Vous le découvrirez à l’issue de cette déambulation onirique en forme de quête initiatique…

C’est aussi à partir d’un objet de bois qu’Ezec Le Floc’h construit son spectacle. Un solo ou plutôt un duo, qui le met en scène avec un bilboquet, ce jeu d’adresse auquel nous nous sommes tous essayés et que le jongleur maîtrise avec une dextérité peu commune. Jusqu’à ce que son jouet se rebelle, comme s’il prenait vie. Débute alors, pour le manipulateur, un drolatique casse-tête à lui faire perdre la boule. Avec Un, Ezec Le Floc’h offre au bilboquet une dimension poétique insoupçonnée et l’impose comme un partenaire de jeu à part entière. Prouvant lui aussi, qu’avec une étincelle de génie, on peut définitivement faire cirque de tout bois.

 

--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« En équilibre sur de petits bouts de bois, rappant et dérapant sur une langue qui nous mène des contes enfantins aux cités périphériques, le spectacle, cirque électro avec un compositeur bruiteur et dessinateur de paysage intérieur (Jérôme Hoffmann), est hors norme, fascinant. Il se construit et se débat pour nous emmener dans ces forêts où aiment à se perdre les plus grands héros dramatiques. Les trois sont des lutins, craquants à croquer, comme le Petit Chaperon rouge. »
LIBERATION

« La proposition a un rythme fou et un beau pouvoir de séduction. Le public est amené à donner de la voix comme dans un concert hip-hop, ça décoince et détend, c'est époustouflant de virtuosité ! »
TOUTELACULTURE.COM

« UN ! Un titre choc. Façon pour le circassien Ezec Le Flocʼh de nous mettre un point sur le i ? Oui, le bilboquet appartient bel et bien aux arts de la jongle. Et le doute ne sera plus permis après avoir assisté à ce dialogue entre l’artiste et ses sphères de bois virevoltantes. Du piccolo au modèle XL, Ezec Le Flocʼh apprivoise le bilboquet - ô combien rebelle - avec fantaisie et subtilité. »
LʼUNION

« Seul sur une scène totalement dépouillée et épurée de tout artifice, Ezec Le Floc’h est un virtuose du bilboquet. Objet peu courant sur une scène ou une piste de cirque. La magie opère devant la performance de l’artiste à la fois jongleur, danseur et clown. UN est un spectacle étonnant et plein de poésie. Légèreté et esthétisme, surréalisme et poésie, dextérité, enthousiasment le public. »
LA MANCHE LIBRE
 

--------------------------------------
EXTRAITS VIDEO
 

 


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute résolution à télécharger ici
crédit photo Olivier Cronier