danse hip-hop & musique

Boxe Boxe
Tarif Pourpre
tue 24, wed 25 jan 2012 / 20h30
durée 1h05
Théâtre La passerelle

Cie Käfig, chorégraphie Mourad Merzouki,
Musique Quatuor Debussy

Mourad Merzouki et sa compagnie Käfig reviennent au théâtre La passerelle avec une création au titre qui boxe deux fois et réussit parfaitement l’uppercut ! En effet, le chorégraphe lyonnais se replonge dans ses souvenirs d’adolescent lorsqu’il découvrait les sports de combat et met le ring en scène en le sublimant. Car « la boxe, dit-il, c’est déjà de la danse », comme en témoigne ce nouvel opus sacrément punchy.
Inventant des solos, des duos duels, des phrases chorégraphiques d’ensemble qui simulent et subliment des combats revisités, Mourad Merzouki transforme l’art de l’esquive en pas de danse, dans une scénographie de fer forgé qui tient davantage d’un film de Tim Burton que du réalisme d’un ring. Les accessoires sportifs deviennent éléments narratifs, tels les gants de boxe rouges transformés en marionnettes, ou les casques, ceintures et autres punching-balls dont les codes, décalés, s’ancrent dans la poésie et le burlesque.
Cerise sur ce très beau gâteau : la présence des musiciens du Quatuor Debussy, acteurs à part entière de la chorégraphie, qui jouent Ravel, Verdi, Mendelsohn, Schubert, Glass et Gorecki, accentuant l’ambiance intemporelle et mélancolique des tableaux.
Un spectacle magique et réjouissant d’où l’on ressort avec le sourire et des fourmis dans les jambes !


Stage de danse hip-hop par la Cie Käfig
les samedi 21 et dimanche 22 janvier proposé en collaboration avec le CDMDT 05



--------------------------------------

EXTRAITS DE PRESSE

« Le chorégraphe Mourad Merzouki offre une vision de la boxe onirique soufflée par les partitions musicales exécutées live par le quatuor à cordes Debussy. Dans un décor en fer forgé, le décalage entre les mélodies de Schubert et les codes du combat fait planer la pièce entre déclaration d‘amour et nostalgie. Le tout avec humour. » Les Echos

« La poésie du spectacle est ici accentuée par un mariage réjouissant entre un vocabulaire hip-hop félin et une musique qui saute de Schubert à Gorecki en passant par Glass. L’humour et les prouesses physiques des danseurs achèvent de donner à Boxe Boxe les atouts d’un divertissement fin et chaleureux, pour toute la famille. » La Croix
 

-----------------------------------
REPORTAGES VIDEO

http://www.numeridanse.tv/index.php?option=com_mediacenter&Itemid=7&mediaRef=MEDIA110902115645267

http://culturebox.france3.fr/all/28228/boxe-boxe-duo-de-choc-pour-la-cie-kafig-et-le-quatuor-debussy#/all/28228/boxe-boxe-duo-de-choc-pour-la-cie-kafig-et-le-quatuor-debussy

http://www.dailymotion.com/video/xfuyz2_boxe-boxe_creation


Direction artistique, chorégraphie Mourad Merzouki
Cie Käfig
Conception musicale Quatuor Debussy et AS’N

Musique interprétée par le Quatuor Debussy : Christophe Collette, violon, Dorian Lamotte, violon, Vincent Deprecq, alto, Seok Woo Yoon, violoncelle
Danseurs : Rémi Autechaud, Guillaume Chan Ton, Aurélien Desobry, Magali Duclos, Frédéric Lataste, Mourad Merzouki et/ou Steven Valade, David Rodrigues, Teddy Verardo

Lumière Yoann Tivoli assisté de Nicolas Faucheux et Julie-lola Lanteri
Scénographie Benjamin Lebreton avec la collaboration de Mourad Merzouki
Costumes Emilie Carpentier assistée de Pierre-Yves Loup-Forest et Mathilde Boulay
Construction Patrick Lerat
Peintures Camille Courier et Benjamin Lebreton

Production : CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig
Coproduction : Biennale de la Danse de Lyon ; Théâtre National de Chaillot ; Maison des Arts de Créteil ; Espace Albert Camus de Bron
Avec le soutien du Quatuor Debussy

La compagnie Käfig reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.

Photo Michel Cavalca