Paysage sonore

A Web, a Limb, a Wire
Tarif Grenat
mer. 27 mars 2019 / 20h30
durée 50MIN
Théâtre La passerelle

Composition Loïc Guénin
Avec Noorg et l’Ensemble L’Instant Donné
Cie le Phare à Lucioles

Mêlant musique électroacoustique et instruments classiques, Loïc Guénin nous invite à une séance de « cinéma pour les oreilles ». A découvrir… les yeux fermés et les pavillons grand ouverts.

Après son Curieux de nature la saison passée, le compositeur et musicien Loïc Guénin est de retour avec une nouvelle pièce, dans laquelle il mêlera musique électronique, objets divers et instruments acoustiques, en une partition écrite pour son duo NOORG et cinq instrumentistes de L’Instant Donné, ensemble contemporain de renom. Composée en multidiffusion, cette œuvre immersive sera composée de petites touches sonores, d’effets de répétition minimaliste, de matières superposées invitant à la rêverie dans une écoute pleine et entière.
Travaillant la musique comme un sculpteur, par couches successives, Loïc Guénin veut plonger l’auditeur au cœur du son qui est pour lui comme un paysage dont il faut se laisser envahir pour prendre le temps de le découvrir dans son entièreté, mais aussi à travers l’infinité de micro-éléments qui le composent. « Telle une toile (a web) tissée d’un seul et même fil (a wire), je cherche à créer une matière fine et solide à la fois, en suivant un principe de construction émanant de la nature sauvage, telle la surface d’une feuille (a limb), la canopée d’une forêt dense ou encore la couche supérieure d’un océan », explique le compositeur.
Si sa démarche est réfléchie, A Web, a Limb, a Wire est pensée et conçue comme une séance de cinéma pour les oreilles, évocatrice et sensorielle, et s’adresse volontairement à tous. Alors respirez, lâchez prise et venez vivre une expérience inédite !


-------------
LA PRESSE EN PARLE

« Séduisante est l’expérience musicale que propose A Web, a Limb, a Wire. Assis sur des cousins autour des musiciens de l’Instant donné et de Noorg, l’ensemble de Loïc Guénin, les spectateurs se laissent aller aux profondeurs. Des infra-basses tournoyantes les bercent, puis viennent les sons des instruments, tous d’une rondeur extrême. Jamais l’auditeur n’aura peur de se faire surprendre par un cri strident, un bruit agressif, une dissonance rageuse… quel soulagement ! Soulagement qui permet la détente et l’exploration joyeuse de la création. Enfin, la musique expérimentale retrouve la jouissance du mystérieux !
La pièce de 42 minutes fait « remonter » l’auditeur sous la surface de l’océan dans « la zone libre ». A chaque étape, la lumière est un peu plus brillante, les gestes des instrumentistes plus distincts, les sons plus clairs. Comme un plongeur sous-marin, l’auditeur s’accroche à la musique comme à un fil (« a wire ») qui le ramène à la liberté. Les partitions graphiques de Loïc Guénin sont régulièrement déposées au sol par les musiciens, comme pour marquer délicatement les paliers. Parfois – l’auditeur s’en rendra compte une fois les applaudissement achevés – le mental part au large, oubliant le spectacle des musiciens qui s’agitent, et confirme que « A web, a Limb, a Wire » est une oeuvre percutante.
»
Classiquemaispashasbeen.fr  / Article complet à lire ici
 

Interview de Loïc Guénin sur Fréquence Mistral
à écouter ici


-------------
ET AUSSI ...


Atelier « Field recording et création sonore »
Avec Loïc Guénin, musicien
Samedi 23 mars de 10h à 16h sur le plateau du théâtre
Tarif : 22€ incluant une place pour A Web, a Limb, a Wire
Ouvert aux musiciens de tous niveaux.
En savoir +

Une expérience d'écoute dans le noir
Avec les musiciens Loïc Guénin et Eric Brochard
Jeudi 7 mars à 19h
à l'Usine Badin
Tarif : 8€
Ouvert à tous
En savoir +

Renseignement et réservation : 04 92 52 50 20 - Email.


Avec NOORG : Loïc Guénin composition, électroacoustique, claviers analogiques, objets sonores – Eric Brochard pédales d’effets, objets sonores, programmation et multidiffusion
Et l’Ensemble l’Instant donné : Mayu Sato-Brémeaud flûte, Mathieu Steffanus clarinette, Elsa Balas alto, Nicolas Carpentier violoncelle, Maxime Echardour percussion

Coproduction Arsenal-Cité musicale Metz / Cie Le Phare à Lucioles
Avec le soutien du ministère de la Culture/Drac PACA dans le cadre de l’aide à la structuration des compagnies, de La région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, du Conseil départemental du Vaucluse, de la SACEM, de la SPEDIDAM


Dossier de presse de la saison  à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
crédit photo Vincent Beaume